Chantier programmé lors de l’assemblée Générale d’octobre 2020. La première phase des travaux a pu se faire en août 2021.

Le lierre et autres végétaux avaient envahi le puits, jusqu’à ne plus savoir qu’il y avait un puits. Joli, mais dangereux, car il y avait un risque important d’éboulement de pierre, qui auraient obstrué le fond du puits et fragilisé l’ensemble de la structure. Il était indispensable de le sécuriser et aussi de l’embellir par des travaux de maçonnerie et de ferronnerie.

Actions faites : enlèvement des végétaux, renforcement de l’abord par travaux de maçonnerie à la chaux et consolidation de la margelle.

smart

Démontage de la structure en fer-forgé, qui sera peut être réutilisée.

Remise à niveau de la pompe, qui date certainement des années 1920 ou de la période de l’occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale.

smart

Voilà donc la première étape de cette restauration faite. L’an prochain, ce sera le tour de l’ossature de soutènement de la pompe et du caillebotis.