liste des musiciens & biographies

 

Prénom Nom, instrument (Pays ou ville d’origine / Lieu de résidence)

1-Gaelle-Anne Michel, violon (France / Londres)

2-Charlotte Maclet, violon (France / Londres)

3-Elitsa Bogdanova, alto (Bulgarie / Londres)

4-Myrtille Hetzel, violoncelle (Paris / Paris)

5-Anne-Laure Lasseaux, piano (France / Londres)

6-Maxime Zecchini, piano (Paris)

7-Gwenaelle Rouger, piano (St-Malo / Bruxelles)

8-Juliet Dufour, soprano (Lyon)

9-Charles-Alexandre Englebert, ingénieur du son (Lyon)

10-Mai Mismetti, flute et chant (Paris)

11-Geoffroy Jeff Tekeyan, contrebasse (Paris)

12-Pierre Favrez, ingénieur du son (Paris)

13-Evelyne Englebert, piano (Lyon / Lyon)

14-Barry Jones, guitare (Canada / Paris)

15-Gregory Harrison, guitare (Guernesey)

16-Alix Mercier, comédienne (Paris)

17-Loan Martin, acrobate (Paris)

18-Jérémie Bernard, trompette (Paris)

19-Julien Jacquot, batterie (Paris)

20-Corentin Chassard, violoncelle (St-Malo / Londres)

21-Adrien Bernege, clarinette (Bordeaux)

22-Damien Fleau, saxophone (St-Malo / Paris)

23-Antoine Touche, violoncelle baroque et viole de gambe (Dinan / Paris)

24-François-Jean Yzambart, violoncelle (St-Malo / Bruxelles)

25-Anna Kremp, piano (Allemagne / Bruxelles)

26-Jean Kapsa, piano (Paris)

27-Anthony Jak Gicquel, guitare et chant (Saint-Malo)

28-Vincent Sarciaux, piano et claviers (Saint-Malo)

29-Matthieu Garreau, batterie (Saint-Malo)

30-Simon Frisch, piano (USA / New-York)

31-Anastasia Agapova, violon (Russie / New-York)

32-Emilie Rose Bry, soprano (USA / Paris)

33-Stephane Perron, guitare (Rennes)

 

 

 

 

2- Charlotte Maclet, violon (Suisse / Londres)

Née à Paris, Charlotte Maclet commence le violon dès l’âge de trois ans et intègre la classe de Suzanne Gessner au CNR de Paris à neuf ans. Aprè s avoir remporté les principaux concours nationaux, elle part étudier aux Etats Unis avec Stéphane Tran Ngoc et poursuivra son enseignement avec des maîtres tels que Marie Annick Nicolas, Gábor Takács-Nagy et Gordan Nikolic. Elle obtient entre 2007 et 2009 un Diplôme de Soliste, un Master d’Enseignement et un Diplôme Postgrade de Quatuor au Conservatoire de Genève.

Charlotte se produit en soliste depuis son plus jeune âge, en France, en Suisse, aux Etats-Unis et dernièrement au Cadogan Hall de Londres (Concerto BW 1041 de Bach avec le Southbank Sinfonia, retransmis sur Classic FM). Elle a été concermaster du Southbank Sinfonia sous la baguette de Vladimir Ashkenazy, Oliver Knussen, Paul Goodwin, au Royal Opera House, Queen Elizabeth Hall, Royal Festival Hall et a récemment joué pour les Proms au Royal Albert Hall en tant que co-leader du Britten Sinfonia. Elle participe également à la Camerata Bellerive de Gábor Takács-Nagy. Charlotte a participé à différents projets discographiques avec le BBC Radio Orchestra, avec le Southbank Sinfonia (Concertos de Mozart avec Alessio Bax) et avec Nobuko Imai et Gábor Takács-Nagy (Viola Concertos & Verklärte Nacht chez Panclassics). Au cours de ces rencontres, Charlotte a développé un intérêt particulier pour la création et le travail avec des compositeurs contemporains. Ces collaborations l’ont amenée à travailler avec Alfonso Montecino, Henri Dutilleux, György Kurtág, Oliver Knussen. Elle créera également le Concerto pour violon et orchestre à cordes de Christian Dachez en 2013. Mais c’est dans la musique de chambre que Charlotte trouve son plein épanouissement. Son quatuor a reçu l’enseignement de Gábor Takács-Nagy, György Kurtág, András Keller et a été invité à jouer entre autres au Wigmore Hall (2011) et au festival d’Aix en Provence (2009). Son trio se produit en France, en Suisse, en Angleterre et à la Radio Suisse Romande. Invitée au London City Festival en 2011 en sonate avec Lawrence Cummings, Charlotte Maclet est régulièrement sollicitée pour ses qualités de chambriste et de direction. En 2009 elle crée la Camerata Alma Viva, orchestre à cordes qu’elle dirige du violon et avec lequel elle vient d’enregistrer un premier disque. Ses derniers projets incluent la création de Unconducted, un orchestre de chambre de trente musiciens basé sur Londres, qu’elle dirige également du violon.

 

3- Elitsa Bogdanova, alto (Bulgarie / Londres)

 L’Altiste Bulgare Elitsa Bogdanova a obtenu son Master of Performance à la Guildhall School of Music and Drama de Londres en 2012, étudiant avec Rachel Roberts. Elle a ensuite été sélectionnée pour être professeur assistante du département des cordes a la Guildhall School pour l’année  2012-2013. Еlitsa a pris part à des master classes et des festivals en Suisse, en Hollande, en Suède, en Italie, au Royaume-Uni, en tant que soliste et musicienne de chambre. Elle a reçu les conseils de Youri Bashmet, Tatjana Masurenko, et des quatuors Takacs, Chilingirian et Belcea. Depuis 2012, Elitsa est membre de l’ensemble baroque ‘La Serenissima’ et le ‘London Haendel Orchestra’.  Elle a donné des recitals au Royal Albert Hall, la Cathédrale de Canterbury, au Cadogan Hall, et au Wigmore Hall. En 2012, Elitsa a été choisi pour devenir un membre des jeunes musiciens du London Symphony Orchestra (LSO) et du ‘Orchestra of the Age of Enlightment. Elle a participé à de nombreux projets éducatifs a travers LSO Discovery et a récemment obtenu un Leverhulme Trust fellowship, lui permettant d’etudier l’enseignement de la musique de chambre avec Pro Corda, a Leiston, de 2013 à 2015.

 

4- Myrtille Hetzel (Paris)

 Myrtille Hetzel étudie le violoncelle et le piano au conservatoire du 12ème arrondissement à Paris, puis au CRR d’Aubervilliers. Après un 1er prix de violoncelle à l’unanimité en 2005, dans la classe de Florian Lauridon, elle entre au CNSM de Paris en 2007 dans la classe de Jérôme Pernoo. Elle a bénéficié des précieux conseils de Philippe Muller, Xavier Gagnepain, Roland Pidoux, Jean Sulem, Claire Désert, Robert Nagy, Isvàn Varga. Après l’obtention du Master de violoncelle en 2011, elle intègre parallèlement la formation de pédagogie du CNSMDP, où elle obtient son CA en 2013, et le cycle supérieur d’improvisation. Son répertoire s’étend de la musique du 18ème siècle aux créations contemporaines. Son intérêt pour la musique d’aujourd’hui la conduit à jouer régulièrement avec l’Ensemble Intercontemporain (festival de Lucerne), l’Ensemble Itinéraire (Festivals Sound of Stockholm, Présences, Les Musiques à Marseille), le collectif Warning (Marathon Impulse), l’Ensemble TM+, le Balcon ou le Smash Ensemble en Espagne, et à participer également en tant que soliste à diverses créations de François Paris, Mauro Lanza, Analia Llugdar pour le spectacle Juana, Kamal Kamal pour le film Sotto Voce (bande-originale du film), et Camille Rocailleux pour la pièce « L’Annonce faite à Marie» de Paul Claudel (résidence au Théâtre des Bouffes du Nord et tournée nationale 2014-2016).

 Myrtille Hetzel a obtenu un 2ème prix de musique de chambre au concours de la Fnapec en 2010. En 2012, elle a été choisie pour jouer en soliste avec l’orchestre DEMOS à la salle Pleyel, grâce à son intérêt pour l’enseignement et les pratiques collectives.

Son activité riche et éclectique lui permet de se produire en France et dans le monde (Chine, Mexique, Allemagne, Suisse, Maroc, Suède, Portugal, République tchèque) et de participer à de nombreux festivals (Bailu, Saint-Prex Classics, Habanera, La Roche-Posay, San Sebastian). A ces occasions, elle a partagé la scène avec des artistes tels que Philippe Bernold, Jérôme Pernoo, Olivier Baumont, Donatienne Michel-Dansac… Elle est régulièrement invitée à jouer au sein d’orchestres nationaux tels que l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille…

 

5- Anne-Laure Lasseaux, piano (France / Londres)

Passionnée depuis toujours par la musique, Anne-Laure Lasseaux a éprouvé son premier coup de coeur pour le piano à l’âge de 5 ans, lors de ses premiers pas musicaux aux côtés de Pascale Técher. Elle a obtenu le «Master of Arts» de la Royal Academy of Music de Londres dans la classe de Pascal Nemirovski, après un Premier Prix de Perfectionnement au CRR de Paris où elle a étudié avec Pierre Réach, et une Licence en Musicologie de la Sorbonne. Elle a participé à de nombreuses Masterclasses et Académies d’été, notamment auprès de Bruno Rigutto, Gisèle Magnan, Emmanuel Krasovsky et Aldo Ciccolini. Elle a également découvert très tôt la passion de la musique de chambre, à la fois en tant que pianiste et flûtiste, et possède un large répertoire dans des formations diverses, du duo au sextuor, avec des instruments à cordes comme avec des instruments à vent ou des chanteurs. Elle a bénéficié des conseils d’artistes éminents tels le Quatuor Ysaÿe, Michael Dussek et Ian Brown. Elle est par ailleurs fréquemment sollicitée comme accompagnatrice de choeurs ou en duo.

Elle aime partager sa passion et consacrer à l’enseignement son énergie et sa fougue, notamment à la James Allen’s Girls’ School (Londres) et à The Dragon School (Oxford). Anne-Laure s’est produite entre autres à la Salle Cortot à Paris et à l’Ulster Hall à Belfast en Irlande. Elle a été invitée à jouer pour un concert de musique de chambre au « Festival at Queen’s » de Belfast (Irlande), retransmis sur la BBC, et a également participé avec la flûtiste Charlotte Bletton à l’émission « Concert de midi et demi, Jeunes interprètes » de France Musique.

 

6- Maxime Zecchini, piano (Paris)

Maxime ZECCHINI est né en 1979 à Paris. Diplômé de plusieurs Conservatoires de Région dans les classes de Maurice Blanchot ou Jean-Marie Cottet, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Géry Moutier et Danièle Renault-Fasquelle où le Diplôme National d’Études Supérieures Musicales - DNESM - mention très bien à l’unanimité et félicitations du jury - lui est attribué en juin 2001. Il est reçu par la suite au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en Cycle de Perfectionnement dans la classe de Jean-François Heisser. Premier pianiste français à être diplômé de la prestigieuse Académie «Incontri col Maestro» d’Imola en Italie où il a suivi l’enseignement de Giovanni Valentini et Piero Rattalino. Maria João Pires, Leslie Howard, Sergio Perticaroli, Dimitri Bashkirov, Bruno Rigutto et Marie-Josèphe Jude l’ont guidé lors de master-class. Il a bénéficié en outre des conseils réguliers de Laurent Cabasso et d’Olivier Cazal. Vainqueur du concours international d’Arcachon en 2000, Lauréat de la fondation Cziffra en 2002, lauréat du Concours Ragusa-Ibla en Sicile en 2002; il a obtenu en 2003 le Premier Prix à l’unanimité du concours international de Varenna-Lac de Côme en Italie. Maxime Zecchini est également Lauréat-boursier de la Vocation-Fondation Marcel Bleustein-Blanchet, de la Fondation Meyer et du Mécénat Musical Société Générale. Il a aussi été soutenu par la Fondation Bru Zane de Venise. Il s’est produit à Paris ( Salle Gaveau, Théâtre du Châtelet, Salle Cortot, Théâtre Marigny,...), dans le cadre de nombreux festivals en France, ainsi qu’en Italie, en Autriche, en tournée en Chine, Angleterre, Corée du Sud, Japon, Afrique du Sud, Polynésie, Kenya, Ouganda, Djibouti, Zambie...On a pu de plus l’écouter sur les radios France Musique, France Culture, France Inter, Radio Classique... Des chefs d’orchestre comme Jean-Pierre Ballon, Philippe Cambreling ou Olivier Kaspar l’ont dirigé dans l’interprétation des grands concertos du répertoire. Il a de plus collaboré avec le Capetown Philharmonic en Afrique du Sud avec Jan Moritz Onken ou encore avec l’Orchestre National d’Ile-de-France sous la direction de chefs tels que Luciano Acocella et Vladimir Cosma. Sa discographie comprend une Anthologie des oeuvres pour la main gauche en 10 volumes, dont 5 sont déjà disponibles, sous le label Advitam Records et distribué par Harmonia Mundi. Musicien éclectique, il a orchestré des partitions pour la télévision, dirigé des comédies musicales ou donné des récitals avec la chanteuse Julia Migenes et des concerts-lecture avec l’actrice Anouk Aimée. Compositeur, il est l’auteur de nombreuses oeuvres et transcriptions. Il est publié aux Editions Durand-Salabert Universal Music.

 

7- Gwenaelle Rouger, piano

Après des études musicales au CNR de Rennes, de St Maur-des-Fossés et à l’ENM de Tourcoing, Gwenaëlle Rouger a remporté successivement deux médailles ( piano et musique de chambre) et un premier prix de piano à l’unanimité. Lauréate du concours national de piano Claude Kahn ainsi que du concours national de Saint-Nom-La-Bretèche, elle obtient en 2005 un Diplôme d’Etudes Musicales au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Tourcoing.

Elle forme en 2003, son Trio «Contrastes3» se produit régulièrement en province et en région parisienne. 

En 2008, elle est finaliste du Concours International d’interprétation de la musique contemporaine X.Montsalvatge à Girona (Catalogne ) couronnant ainsi ses 4 années de travail avec Carlos Roqué Alsina.

Gwenaëlle  a aussi suivi les formations de l’ARIAM en 2007/2008 « improvisation libre, pratique et pédagogie » et en 2009/2010. «improvisation dans l’inde du nord ». Depuis 2009, elle  participe aux ateliers de Martine Joste « Répertoire et pédagogie du piano contemporain » et initie largement ses élèves aux écritures contemporaines au Conservatoire F.Poulenc de Nogent sur Marne (94) où elle est titulaire d’un poste de professeur de piano. Elle créé en 2010 un duo avec la chanteuse Agnès Minier qui se produit dans des concerts où se mêlent musique baroque et créations contemporaines. Elle se donne pour objectif  principal de faire connaître à un large public la création musicale contemporaine. Enfin, Gwenaëlle  poursuit  actuellement un Master d’interprétation du répertoire contemporain au Royal College Of Music de Londres.

 

8- Juliet Dufour, soprano (Paris / Lyon)

Juliet a commencé ses études musicales à 10 ans avec le Choeur National de l’Opéra de Paris où elle participa à de nombreux concerts au sein du bassin parisien ainsi qu’en Egypte. Par la suite elle intégra la maîtrise de Paris dirigée par Patrick Marco en classe à horaires aménagées au lycée Racine. Elle fit des recitals à l’hôtel de ville de Paris pour les anciens combattants et pour la journée de la femme. Elle a participé à une master class avec Ruggiero Raimondi (Don Giovanni dans le film de Losey) à Marseille. Récemment Juliet a découvert Covent Garden à Londres pour y déployer son street vocal dans des salons de thé. Au 59 rivoli à Paris elle chante avec des danseurs du CNSMDP et créer une nouvelle forme de spectacles avec Linda Finkenflügel sur l’impact de l’artiste dans la société actuelle. L’été dernier, elle participa a l’atelier lyrique de Richard Cwoen au Festival Lyrique en mer. Depuis octobre 2013 elle est élève au CNSMD de Lyon dans la classe de Brian Parsons.

 

10/11/12- Teketi Boum

Un duo symphonique, dans une course onirique. en cavale sur leurs pédales, ils enregistrent leur propre orchestre. un contrebassiste beatboxer (Jeff Tekeyan) et une chanteuse éolienne (Maï Mismetti), les vents, le rythme se dévoilent sur le groove et les textes. la langue française se régale, un festin de mots à la fête ! Teketi Boum est un duo parisien né de la rencontre en 2009 entre Maï et Jeff, alors qu’ils terminaient leurs études de musique classique et jazz au Conservatoire d’Evry . Ensemble, ils ont composé un répertoire mêlant la chanson francophone à la technique sophistiquée du bouclage. Avec Pierre, ingénieur du son, ils ont créé un système de sampling dédié, permettant au duo de se muer en orchestre invisible. Les instruments et les voix enregistrés en direct font voyager l’auditeur dans un véritable paysage sonore aux couleurs tantôt sombres, tantôt éclatantes. Les textes sensibles et poétiques interpellent par leur puissance évocatrice : un onirisme léger, mêlé à une conscience aigüe de la brutalité quotidienne.

 

13- Evelyne Englebert, piano (Lyon) 

Evelyne est actuellement enseignante d’éducation musicale, piano, chant choral au sein de deux écoles internationales à Casablanca au Maroc. Elle a occupé un poste similaire pendant 5 ans en Egypte où elle avait créé le Chœur Francophone du Caire. Auparavant, Evelyne a été pendant 6 ans directrice artistique de la Mission-voix Franche-Comté après avoir été Co-Responsable du Centre de Formation de Musiciens Intervenants à Sélestat. Elle a fait sa formation de cheffe de chœur auprès du professeur Guy Maneveau ainsi qu’auprès de Gunnar Eriksson. Son intérêt se porte essentiellement sur l’accès à la musique d’aujourd’hui par le biais du chant choral. Elle a dirigé un certain nombre de créations (François Rossé, Jean-yves Bosseur, Patrick Defossez, Stef Meilink, Fabien Tehericsen) et travaillé en collaboration avec Denis Gautheyrie chef de l’ensemble Soli-Tutti en résidence à l’Université de Paris-8. (œuvres de Régis Campo , François Narboni, Witold Lutoslawski, Maurice Ohana). Evelyne oriente actuellement son travail avec les enfants vers la comédie musicale. 

 

16/19- Compagnie Dadaniet

Dadaniet naît en 2008 avec le présupposé suivant : « La singularité des parcours et des propositions artistiques de chacun des participants permet d’engendrer des “frictions” propices à la création ». La compagnie se compose autour de 5 artistes issus de milieux artistiques différents : la musique, le cirque, la danse et le théâtre. In-Between est son premier projet de création. 

L’équipe du spectacle : Alix Mercier / Mise en Scène, Comédienne. Après ses études d’Art dramatique au conservatoire de Metz, Alix s’intéresse particulièrement au mime et au théâtre physique. Elle travaille avec diverses compagnies comme le “Théâtre sous la pluie”, la Compa- gnie Mélodrames, la Compagnie Entr’Act et aborde un théâtre de plus en plus contemporain. In-Between est sa première expérience de mise en scène. 

Loan Martin / Acrobate. Issue du Cirque National du Vietnam, Loan pratique l’antipodisme, une méthode de jonglage avec les pieds. En France, elle se forme à la danse contact qu’elle mêle à sa pratique de cirque.

Jérémie Bernard / Trompettiste. De formation classique, puis jazz, Jérémie joue dans diverses formations, le Pee-bee, collectif de jazz, Hautdébit ou encore le groupe de reggae Sundyata. Il développe un travail de composition et d’improvi- sation en live à base de machines, d’un Fender Rhodes et d’une radio.

Julien Jacquot / Batteur. Formé à l’Ecole du CIM, il joue notamment dans Hautdébit, fanfare jazz aux horizons variés. Julien déve- loppe une technique de cymbales qui deviennent support à des improvisations intrigantes, autant visuelles que musicales.

 

20- Corentin Chassard, violoncelle (Saint-Malo / Londres)

Corentin Chassard a étudié le violoncelle à Saint-Malo avec Aldo Ripoche, au conservatoire d’Aubervilliers-La Courneuve avec Florian Lauridon, au Royal College of Music de Londres avec Alexander Boyarsky, et a participé à des master-classes avec Henri Demarquette, Xavier Gagnepain, Emmanuelle Bertrand, Christopher Henkel (Allemagne), Francois Ragot (Espagne), et Bernard Greenhouse (USA). Sa formation a été complétée par l’étude du violoncelle baroque, de la viole de gambe, du piano, de la musique de chambre, de l’ histoire de la musique, de la composition et direction d’orchestre. Il est membre de plusieurs ensembles de musique de chambre, le duo violoncelles électroniques Partial Gathering, The Octandre Ensemble et The Octandre Trio, RareScale, The Arco Trio, etc.. Il a travaillé avec les violonistes Nigel Kennedy, Taro Hakase et Gérard Poulet, les compositeurs George Benjamin, Julian Anderson et Mark Simpson, les chanteuses Jane Maning et Linda Hirst, le metteur-en-scène Bill Bankes-Jones, l’accordéoniste Richard Galliano, la directrice Emma Sullivan pour le festival de Cannes 2010, les danseurs du National Opéra of China et le styliste Pierre Cardin. Corentin Chassard a également à son actif de nombreux récitals en soliste et en musique de chambre en Europe et en Asie, et a été invité par le Dartington International Festival (UK), Kiev Contemporary Art Festival (Ukraine), Belfast Contemporary Music Festival (Irlande), the Beijing French Art Festival (Chine), Festival de Lacoste, (France), St Prex Classics et Les Jardins Musicaux (Suisse).

 

À Londres où il est maintenant établi, il joue dans les plus prestigieuses salles de concert, telles que le Royal Festival Hall, le Barbican Center, le Cadogan Hall, Kings Place et The Forge. Corentin a joué pour Resonance FM, BBC Radio 3, France Musique, Radio Suisse Romande, ITV UK, France 3 et Mezzo. Il a enregistré son premier disque pour le label Naxos en 2008 avec le Mercury Quartet, dont il était membre de 2007 a 2012. Passionné de pédagogie, Corentin a été professeur de violoncelle, de piano et de musique de chambre au Conservatoire de Dinard entre 2003 et 2006, où il dirigeait également l’orchestre du conservatoire. Depuis 2007, Corentin enseigne le violoncelle, le piano et la musique de chambre au Music’All, conservatoire franco-anglais en partenariat avec le lycée français de Londres. Il dirige aussi le junior orchestra, et est assistant de Jean-Luc Muller, chef d’orchestre du Senior Orchestra Corentin a aussi été invité à donner des master-classes par la Westminster School, le King’s College,University of Kent (UK) et l’Université de Bucarest (Roumanie). Heureux de faire partager son expérience et sa passion pour le violoncelle et la musique dans toutes ses formes d’expression, c’est avec plaisir qu’il a pris la direction artistique du festival de musique classique de l’île du Guesclin « Classique Sur le Roc».

 

21- Adrien Bernege, clarinette et saxophone.

Originaire de Bordeaux, Adrien obtient son Diplôme d’Études Musicales au conservatoire de Bordeaux, puis la médaille d’or au conservatoire de Rueil Malmaison dans la classe de Florent Heau. L’année suivante il obtiendra le prix d’excellence dans ce même établissement.

En 2002 il obtient le poste d’accompagnateur de la classe de danse contemporaine du conservatoire de Bordeaux, puis en 2007 il intègre l’orchestre des Forces Aériennes de Bordeaux.

Il est également clarinette solo de l’ orchestre symphonique basé dans le Lot et Garonne. Parallèlement aux études de musique classique il intègre un Big Band de jazz a l’âge de 12 ans puis est le fondateur de plusieurs groupes de jazz de différents styles. Il se tourne également vers le théâtre musical en participant a des projets de la compagnie «France en scène».

 

22-Damien Fleau, saxophones (Saint-Malo / Paris)

Damien FLEAU joue actuellement avec Sidi Bémol dans les formules Berbérodrom et Berbero-Celtic. Vous pouvez l’entendre dans l’album Paris Alger Bouzeguène (2010). Après des études classiques au conservatoire de St Malo et Rennes , Damien Fleau intègre le Centre des Musiques Didier Lockwood (2002-2004), puis le département jazz du CNR de Paris 9 (2004-2006) où il étudie auprès d’André Villeger. Parallèlement à ses études il joue dans diverses formations. Le quintet du pianiste brésilien Philippe Baden Powel , le groupe electro Minivan avec lequel il remporte le prix Paris Jeune Talent en 2007.  Il forme son propre groupe FESTEN en 2008 avec lequel il enregistre 2 albums : le premier en 2010 et le second « Family Tree » en 2012. Il remporte le golden Jazz trophy en 2009 ainsi que le tremplin jazz de Lagny. Il tournera en 2008 avec la troupe du spectacle Sol en cirque de Zazie comme saxophoniste/flûtiste et bassiste. Il joue également au sein du Yuval Amihaï ensemble avec lequel il remporte le concours de Jazz à la Défense ou il obtient le 3ème prix de soliste ainsi que le 1er prix de groupe. Dans un style plus rock/blues il accompagne à la basse la chanteuse Madeleine Besson avec laquelle il joue depuis 2008. (Olympia en 2011, Printemps de Bourges, les Vieilles Charrues etc …) Il crée en 2010 la musique du spectacle de cirque Blast avec son ami et metteur en scène Jeff Odet, troupe qui porte le nom de Cirque Farouche et qui tourne dans toute la France depuis 2012. En parallèle de la scène il se passionne pour les musiques à l’image et intègre l’équipe des musiciens pour le film St Jacques La Mecque de Colline Serraut. En 2012 il écrit des musiques pour l’émission Rendez-vous en terre inconnue ainsi que pour d’autres documentaires français.

 

23- Antoine Touche, violoncelle (Dinan / Paris)

Né en Bretagne, Antoine Touche commence le violoncelle à l’école de musique de St Malo dans la classe d’Aldo Ripoche. Il poursuit ensuite ses études au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt dans la classe de Xavier Gagnepain. C’est durant cette période qu’il se découvre une passion pour la musique baroque en participant à divers projets de musique de chambre au sein du département de musique ancienne. Après avoir obtenu son DEM à Boulogne, il étudie le violoncelle baroque à la Hoschule de Leipzig dans la classe de Balázs Máté. À son retour, il décide de se consacrer entièrement à la musique ancienne et intègre le conservatoire de Versailles dans la classe d’Ophélie Gaillard. Il participe tout au long de cette période à de nombreux projets avec la maîtrise du Centre de Musique Baroque de Versailles. La même année, il commence également l’étude de la viole de gambe avec Emmanuelle Guigues et Guido Balestracci. En 2011, il entre au conservatoire du 7e arrondissement où il travaille le violoncelle avec Emmanuel Balssa et la viole de gambe avec Christine Plubeau. Actuellement, Antoine Touche est au CNSMDP ou il étudie avec Christophe Coin et Bruno Cocset. Il se produit régulièrement en concert en région parisienne et en Bretagne dans différentes formations. Désireux de partager sa passion pour la musique ancienne, Antoine Touche est à l’initiative de l’ensemble L’Escadron Volant De La Reine.

 

24- François-Jean Yzambart, violoncelle (Saint-Malo / Bruxelles)

D’origine bretonne, François-Jean Yzambart commence ses études au conservatoire de Saint-Malo. Après avoir suivi le cursus du Conservatoire National de Région de Reims, où il obtient un Premier Prix de violoncelle dans la classe Marc-Didier Thirault, il intègre le Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Didier Poskin, et sera diplômé avec distinction. Soucieux d’élargir sa vision de la musique, il se perfectionne auprès de Marcio Carneiro à la Hochschule für Musik de Detmold (Allemagne) et suit en parallèle le cursus proposé par l’Orchesterzentrum der Nord-Rhein-Wastphalen (Dortmund-Allemagne), lui permettant ainsi de travailler avec les violoncellistes soli des plus grands orchestres allemands : orchestres philharmoniques de Berlin, Duisbourg, Munich, Opéra de Berlin etc…Ouvert sur tout le répertoire musical, il suit également le cursus de violoncelle baroque dans la classe de Pauline Warnier (ensemble Mattheus) et y obtient en 2005 son Prix. Il se produira alors sur instrument d’époque, à la basilique Saint-Rémi de Reims, ainsi qu’au Grand Théâtre de Reims, dans l’opéra Acis et Galatée de Jean-Baptiste Lully sous la direction de Patrick Bismuth. Ancien membre du quatuor à cordes Tana, lauréat de la fondation ProQuartet-CEMC Paris, il se produit entre autre au concert du midi de la RTBF (radio-télévision belge francophone), au forum FNAC, ainsi qu’au Festival International de Musique de Dinard (Direction artistique Kun Woo Paik). Chambriste passionné, il cofonde le Trio Taraxis, formation soutenue par le Quatuor Danel et invitée à donner plusieurs concerts ainsi que des cours de musique de chambre dans le cadre des Rencontres Estivales de Musique de Chambre à l’Abbaye du Pin en août 2010. Il se produira notamment à Dortmund, Bruxelles et au festival Classique au Large de Saint-Malo.

 

26- Jean Kapsa, piano (Paris) 

Jean Kapsa est un compositeur et pianiste né en 1985 dans la Drôme. Il compose et évolue au sein du trio «Sphère» (Révélation Jazz Magazine, 1er prix du tremplin Jazz d’Ile de France présidé par Antoine Hervé), du quartet Festen (1er prix du Golden Jazz Trophy présidé par Martial Solal) et du quartet «Back» (1er prix de l’European Jazz Contest à Rome). Depuis six ans, il a enregistré sept albums avec ces groupes et un album piano solo de cent impromptus d’une minute. En 2014, dans le cadre du festival de musique classique « Saoû Chante Mozart », il donne un concert de variations, improvisations et recompositions autour de Mozart.

Il se produit régulièrement en France (Ministère de la Culture, Opéra de Lyon, Cité de la Musique, Jazz in Marciac, Jazz à Vienne, Sunset-Sunside, etc.) et à l’étranger (Brésil, Italie, Suisse, Malte, Pays-Bas).

Comme le résume Pierre Bouteiller : «C’est plus que du pianisme, c’est de la musique.»

 

27/29- Jak’o’Jazz

Anthony Jak Gicquel, guitare et chant (Saint-Malo) - Vincent Sarciaux, piano et claviers (Saint-Malo) - Matthieu Garreau, batterie (Saint-Malo)

Le groupe Jak’o’Jazz est composé de musiciens expérimentés, présents sur les scènes de France dans différents styles. Il se produit depuis plusieurs années maintenant lors de concerts ou d’événements privés : mariages; soirées organisées pour des entreprises; restaurants...etc Un duo guitare-chant + piano auquel s’ajoute selon les circonstances, une basse, une batterie ou un saxophone, Jak’OJazz revisite avec élégance, un sens de la mélodie, un swing et une musicalité de chaque instant, les standards du jazz, qui ont fait le succès de Ella Fitzgerald; Chet Baker; Louis Armstrong; Ray Charles... Ce groupe de jazz sait distiller dans ces instants particuliers, un savant mélange de distinction et de raffinement, idéal pour les grandes occasions. 

 

Informations supplémentaires